Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

undefined

 

 












Mr. Timane Erdimi et ses proches 


Silence radio sur le site Internet du RFC, tchadactuel.com. Depuis que Mr. Timane Erdimi a claqué la porte de la coordination militaire unifiée (CMU), son frère jumeau Mr. Tom Erdimi alias Mahamat Ahmat, alias Bérémadji Félix et peut être encore alias Mahamat Yacoub Abakar (monsieur faux communiqué) est rentré dans un mutisme inhabituel. Les informations fraîches et très précises du clan Deby nous manquent. Nous espèrons que ce n'est qu'une panne passagère et que le réseau soit bientôt rétabli !
 
A défaut donc des historiettes du monde des Itno, Mr. le Rédacteur du site tchadactuel pourrait nous informer sur la situation qui prévaut au sein du RFC post-CMU. Jusqu’à présent, nous avons noté un black out total sur les raisons qui ont poussé ce mouvement à quitter la coordination militaire unifiée. Même si tout le monde sait à peu près les raisons de cette rupture, il aurait été plus convenable que le RFC donne sa version des faits. Les tchadiens pourraient ainsi aprécier.                                                                                                                       
A l’heure où nous écrivons cet article, la situation est alarmante au sein de la rebellion des frères Erdimi. En effet, il semblerait que trois groupes se sont nettement distingués et mènent le mouvement vers des lendemains difficiles voire incertains.
 
Le premier groupe est constitué de Zaghawas purs et durs, fidèles et irréductibles de Timane Erdimi. Pour ces braves combattants, c’est Timane qui dirigera le Tchad, à défaut ils préfèrent Deby. Ca se discute pas.
 
Le deuxième groupe reste aussi fidèle à Mr. Timane mais il ne souhaite pas que le RFC fasse cavalier seul. Ce groupe est conscient des limites du RFC et encourage Mr. Timane à continuer le dialogue entrepris avec les autres mouvements rebelles et particulièrement avec l'UFDD du Général Mahamat Nouri. Ce groupe n’entend en aucun cas rallier Deby et préfère au cas échéant se fondre dans les autres rébellions.
 
Le troisième groupe est constitué de combattants que le Chef du RFC retient grâce aux moyens financiers et autres conditions de vie favorables. Ce groupe est le plus important en terme d’effectif et a déjà commencé de migrer vers l’UFDD.
 
Ce fractionnement du RFC créé inévitablement des tensions très perceptibles entre les différents managers du mouvement. D’après des observateurs et quelques informations obtenues sur la base de coups de fil passés au front, l’alliance nationale bombe le torse et fait une démonstration de force. Tandis qu'au sein du RFC, c’est pratiquement la déchirure. Mr. Tom Erdimi pourra t-il garder le silence encore longtemps ? Les jours à venir nous démentiront certainement.  
Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0