Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

undefined

Samedi 5 janvier 2008, lors d'une marche organisée à N'djaména par le MPS, parti au pouvoir, pour la paix au Tchad, le président Idriss Deby Itno a saisi l'occasion pour proférer des menaces directes contre le Soudan.

Le président Deby a une nouvelle fois accusé le Soudan d'armer et d'organiser les mouvements rebelles tchadiens présents sur son territoire. Pour la première fois, Deby n'exclut pas la possibilité de poursuivre les rebelles et porter la guerre sur le territoire soudanais. En clair, le Tchad veut user de son droit de poursuite qui implique en d'autres termes l'agression pure et simple du Soudan.

A Khartoum, le message a été plus que clair. Rappelons que le gouvernement soudanais a déjà saisi l'Onu suite aux multiples violations de son espace aérien par les hélicoptères de combat tchadien.
Ce dimanche, dans un communiqué officiel, le gouvernement soudanais se déclare pret pour faire face à l'offensive tchadienne. Un défilé militaire a été organisé où nous avons pu voir de centaines de chars, des Mig et des hélicos de combats, une véritable démonstration de force.

Ces derniers jours, les milices Toroboros (Zaghawas du Soudan) et le MJE ont reçu du gouvernement tchadien armes, munitions, véhicules, vivres et argents. Deby s'aprête à les lancer contre le Soudan. Les rebelles tchadiens quant à eux, ont été sommés par le Soudan d'unir leurs forces combattantes avant de recevoir d'importantes quantités d'armes.

Tout porte à croire que les combats qui se dessinent seront d'une violence inouïe. Que Dieu soutienne et protége les forces rebelles et mette fin au règne sanguinaire d'Idriss Deby Itno.

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0