Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

undefined

  Colonel Fizani Mahadjir,
nouvel homme fort de la rébellion unifiée
.

 

Les forces rebelles opérant à l’Est du Tchad viennent d’unifier leurs forces militaires sous un seul commandement. C’est un fort signal d’espoir que la rébellion lance à l’endroit du peuple tchadien.

En effet, après les affrontements meurtriers du mois d’octobre dernier, l’unanimité a été faite autour de la nécessité d’unir les forces combattantes pour arriver à bout du régime antinational de N’djaména soutenu par la France et la Libye. Les différents mouvements rebelles ont fait l’amer constat de la réalité de la force adverse, par ailleurs lourdement armée, grassement payée et précisément informée.

 

 

Les principales forces rebelles ont réussi en un temps record ce que beaucoup d’entre nous relevaient de l’impossible : l’unification. Pour ce faire, les leaders des rebellions ont dû mettre leurs ambitions personnelles en veilleuse au profit de l’essentiel : la chute du régime criminel de Deby. Il va sans dire qu’à ce niveau on ne peut pas tricher, le nouveau chef de la rébellion unifiée doit être un homme méritant et doté de grandes qualités pour conduire à la victoire finale. Mahamat Nouri, Timane Erdimi et Abdelwahid Makaye ont été grands en acceptant de s’effacer au profit du Colonel Fizani Mahadjir. Il revient donc au nouvel homme fort de la rébellion de maintenir et de fortifier l’unité et la cohésion des troupes pour le triomphe final.

 


Une première étape a été réalisée, l’armée d’Idriss Deby Itno a été sérieusement secouée et a perdu son ossature clanique. La seconde étape qui se prépare doit se passer dans les deux mois à venir au plus tard. Car Idriss Deby Itno court le Tchad et l’étranger pour reconstituer son armée, alors il ne faut pas lui donner du temps.

 


Mahamat Nouri et homologues, en démissionnant de leur poste de chefs incontestés de la rébellion, présidents en puissance, ont montré qu’ils ne sont pas des pouvoiristes. Cette leçon de sagesse et de patriotisme doit être réitérée demain une fois la victoire acquise. Les leaders de la rébellion seront encore plus grands en acceptant d’associer largement la classe politique et la société civile tchadienne dans le gouvernement de transition chargé de restaurer l’autorité de l’Etat et d’organiser des élections libres et transparentes. Les tchadiens choisiront en toute indépendance le candidat qu’ils jugent à la hauteur des lourdes responsabilités et de l’incommensurable travail qui attendent le futur président du Tchad.

 


Tous nos vœux de succès accompagnent le Colonel Fizani Mahadjir, nouvel homme fort de la rébellion unifiée dans sa noble mission contre la dictature criminelle d’Idriss Deby Itno.

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0